Mais WHO is emilie?

Emilie and the Cool Kids c’est avant tout une rencontre, celle de Céline Moliere et Emilie Zmaher deux voisines de palier unies par un goût prononcé pour l’entreprenariat et les pâtisseries américaines.

Emilie Zmaher a élaboré la majorité des recettes du concept Emilie and the Cool Kids : une marque dont elle porte le nom et les secrets les plus gourmands.

Depuis toujours elle réalise de superbes gâteaux et pâtisseries pour ses amis et parents, c’est si bon qu’ils sont prêts à payer.

En 2005 Emilie travaille pour la biscuiterie de ses beaux parents où elle est en charge de la fabrication et de la vente sur le cours Saleya. Cette expérience la confortera dans l’idée que la pâtisserie est plus qu’un plaisir mais une une véritable vocation.

« Un jour un homme a tenté d’arracher la recette secrète des cookies à Emilie… on ne l’a plus jamais revu. »

Un an plus tard, Céline devient sa voisine de palier, et en plus c’est la meilleure amie de Stéphane (L’Homme de l’ombre d’Emilie and the Cool Kids, créateur de l’identité visuelle de la marque), les deux femmes rêvent ensemble de ce projet un peu fou : régner sur le monde en vendant des cookies !

Aujourd’hui installée a Reykjavik, Emilie a exporté et exploite son concept en Islande. Elle profite des 3 heures de soleil pour parfaire son teint nordique, tout en continuant à piloter les recettes et innovations des succursales et franchises de la marque.

Céline Moliere a l’entreprenariat dans le sang, toute petite déjà elle faisait payer très chers ses grands parents pour des spectacles de danse approximatifs organisés dans leur salon.

Après un DUT en technique de commercialisation, elle s’envole pour la Californie où elle découvre ses Coffee shops, lieux de vie et concepts stores où les délicieuses pâtisseries deviennent un prétexte à la création d’une communauté.

Aussitôt rentrée en France, son projet en filigrane, elle poursuit des études en marketing au prestigieux CERAM de Sophia-Antipolis (maintenant c’est le SKEMA, elle n’est plus toute jeune).

« La légende raconte qu’elle a réalisé tous ses tatouages en une seule nuit ! »

Apres une carrière dans l’hôtellerie où elle parcourt la France, de salons en congrès hôteliers (ici prend racine son obsession pour les open bars) sa curiosité et son goût pour le défi l’amènent à devenir en 2005 directrice commerciale et marketing du Kupu Kupu Barong à Bali, un établissement de luxe dont elle assure la réouverture.

Aujourd’hui à la tête d’une équipe de 30 personnes, elle a reçu le prix de femme de l’économie PACA en 2018 et travaille au quotidien sur le développement de son concept tout en élevant son Corgi.